Santé corps et esprit

Dans la tête de Christine Mortamais

Quelques minutes en tête à tête avec une personnalité authentique et singulière, ça vous dit ? Chaque mois, retrouvez « Dans la tête de », l’interview originale d’un esprit marginal.

Christine Mortamais, coach professionnel en développement personnel à Saint-Germain-en-Laye, spécialiste des personnalités à haut potentiel dites atypiques (surdouées et hypersensibles par exemple).

1  Nous vous avons connue à travers votre chaîne Youtube, où vous vous exprimez entre autres sur la thématique du pervers narcissique. Pouvez-vous brièvement présenter votre démarche ?

– Ma démarche est d’apporter aux autres, ce que j’aurais aimé trouver en tant que personne atypique. Pour cela, je m’appuie sur mon expérience de vie,  sur ma compréhension intrinsèque, intime des choses,  pour aider les personnes atypiques à comprendre leur fonctionnement. Les aider à sortir des pièges, des blocages, inhérents à leur particularité . Leur fournir une  grille de lecture différente et les aider à se (re)connecter à eux-mêmes.

2  Quel genre de personne pensez-vous être ?

– Difficile pour moi de répondre à cette question. J’aurais préféré : quel animal êtes -vous?

3  Quels grands penseurs vous ont influencée 

– Aucun

4  Quelle est la plus grande leçon que vous ayez apprise ?

– À quel point il est important de ne pas négliger sa petite voix intérieure,  d’être connecté à soi-même , et d’oser être qui l’on est.

5  Quel est votre constat sur le monde actuel ?

– Je n’ai plus les mots pour en parler. Il y a des choses qui m’affectent trop. J’ai coupé pratiquement toutes sources médiatiques non par désintérêt  mais par protection. 

– Cependant je m’accroche à ce que j’ai à faire, ce qui me semble juste, utile, sans penser à l’issue car elle ne m’appartient pas. Je m’accroche également à cette phrase : l’espoir est dans l’inattendu ..

6  Si vous deviez pousser une gueulante ?

– La maltraitance animale incontestablement. Insoutenable.

 Nous ne nous rendons pas compte, à quel point nous y perdons notre âme! 

Parfois j’entends des personnes dire qu’il y a des problèmes bien plus graves. Mais cette idée de hiérarchisation n’a aucun sens.

Ce n’est pas parce que, par exemple, des gens dorment dans la rue que je dois être dans le déni ou l’acceptation de ce que l’on fait subir aux animaux.

  Je dirais même que c’est ce type de déni, ce refus à réaliser ce à quoi on contribue, qui fait que nous en sommes là où nous en sommes aujourd’hui car cela signifie à quel point  notre conscience est atrophiée. Du coup, nous pensons qu’ être heureux c’est avoir!!  La terre mère, nourricière, nous apporte tout ce dont nous avons besoin et nous dans notre folie, notre inconscience la plus totale, on massacre et on s’octroie tous les droits. Sauf qu’en faisant ça, c’est nous-même que nous massacrons.

Nous nous coupons, nous nous réduisons, nous anéantissons ce que nous avons de plus précieux. Notre élan vital, notre âme, notre merveilleux, car tout est lié et relié..

7  Qu’est ce qui vous intéresse le plus dans votre quotidien ?

– Les  humains,  les  animaux, le vivant au sens large et le sublime…

8  Enfant vous étiez fascinée par quoi ? 

– IDEM

9  Avez-vous déjà eu des expériences extra-sensorielles (extra-normales ou spirituelles) ? Si oui, quelle fut la plus marquante ?

– Oui, l’année dernière mon chat est mort pendant que j’étais partie à la montagne. Dans  son dernier instant, la nuit, j’ai entendu son miaulement, mais pas dans un semi- sommeil, non. Son miaulement m’a réveillé car c’est comme s’il avait été couché à côté de moi. Je me suis dressée sur mon lit, c’était impressionnant. Il était très vieux et j’ai su ce qui se passait. Je lui ai envoyé tout mon «je ne sais pas comment l’appeler» et je suis convaincue qu’il l’a reçu.

10  Votre message pour l’humanité ?

– Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde… Et faites vite!!..

11  Quel est l’endroit où vous vous sentez le mieux ?

– Dans la nature et dans mon lit. 

12  Le rituel qui vous soulage ? 

– Je n’ai pas vraiment de rituel. J’aime prendre mon temps le matin pour ressentir, harmoniser le plus de choses possible,  en fonction de mon planning, du temps, de mon humeur, de ma tête, des gens que je vais rencontrer et de tout un tas d’éléments que je ne saurais vraiment nommer. J’aime ressentir ce «jamais pareil», ce «chaque jour unique.»

– Ah si, le rituel qui me soulage quand je suis tendue, c’est l’aspirateur! 

13  Pratiquez-vous le yoga, la méditation ou la prière (ou tout autre technique) ?

– Le recentrage, l’écoute de mes ressentis et du mouvement de la vie…

14  Quelle est votre phrase fétiche ?

– La liberté ce n’est pas faire ce que l’on veut, mais vouloir ce que l’on peut.

15  Y a-t-il une ou plusieurs drogues qui vous aident à vivre ?

– L’amour, le rire, l’intensité, le chocolat.

16  Le meilleur conseil qu’on vous ai donné ?

– Aucun. Je n’aime pas les conseils. Je n’aime ni en recevoir ni en donner.

17  La dernière fois que vous vous êtes sentie libre ?

– Il y a 15 jours, à la montagne, au ski. J’aime particulièrement être en contact avec les éléments lorsqu’ils sont forts, puissants, tempétueux. J’aime aussi la vitesse.

18  Fuir, s’adapter ou combattre ?

– Prendre bien garde de ne se laisser enfermer dans aucun des 3.

Merci! 

– Avec plaisir, merci à vous!…

Retrouvez les vidéos captivantes et pédagogiques de Christine Mortamais sur sa chaîne Youtube https://www.youtube.com/channel/UC79Y_cgzmznOSR5SMBNxKrA sur les thématiques du pervers narcissique, de la personnalité surdouée, hypersensible…

Ganji & Iori

Développement personnel, Santé corps et esprit,
,