Arts et spiritualité

Cinéma // Décollage immédiat avec Bird People

Aujourd’hui nous vous faisons découvrir Bird people, un film qui nous a ému par sa simplicité et sa poésie, tout en réussissant la prouesse de marier le fantastique à l’ultra réalisme. Lé mélange des genres est étonnant.

L’histoire se déroule en région parisienne entre un aéroport et un hôtel international de la zone aéroportuaire. Toutes sortes de gens sont là, de passage ou parce qu’ils vivent ou travaillent sur la zone. Le film, très contemporain, est une tentative de description du monde d’aujourd’hui, mais aussi des espoirs et des rêves de chacun, et allie un environnement social marqué à l’irruption du surnaturel.

Décoller très haut dans l’imaginaire tout en rendant compte d’un quotidien écrasant, voilà le défi. Pascale Ferran met en scène une jeune étudiante (Anaïs Demoustier, insolite, angélique) qui travaille comme femme de chambre dans l’hôtel. La caméra accompagne ses déplacements, en lui donnant une ­allure de ballet permanent.
Mutation, réincarnation, renaissance. Du ­jamais-vu surgit à l’écran. C’est dans sa totalité que le film nous bluffe, dans sa manière de faire zigzaguer le récit, de combiner réalisme et merveilleux, de saisir le monde globalisé et des miettes au ras du bitume.

D’après une critique.

Iori

Arts et spiritualité,