Devenez qui vous êtes vraiment

Le parcours Anankea

Le parcours Anankea est une thérapie énergétique holistique qui allie les approches psychanalytique, spirituelle et chamanique pour comprendre, guérir, revitaliser et rééquilibrer corps et esprit tout en épanouissant vos ressources personnelles.

Initiée par l’identification des blocages, la méthode Anankea opère une purification du corps et de l’esprit en profondeur grâce aux plantes chamaniques qui effectuent un nettoyage karmique et énergétique à tous les niveaux.

Pourquoi suivre le parcours Anankea ?

  • Vous souffrez de maladies chroniques, de désordres de la personnalité, de dépendances.
  • Vous ne vous sentez pas pleinement à votre place et aspirez à vivre autrement.
  • Vous voulez découvrir votre richesse intérieure, exploiter d’avantage vos qualités et votre potentiel.
  • Vous sentez le besoin vital de vous reconnecter à la nature et au langage de la vie.

La méthode Anankea vous permet de redonner du sens à votre vie, de guérir en profondeur, de réactiver votre énergie vitale, de libérer votre potentiel, de trouver cohérence et équilibre.

Les étapes

Consultation

Comprendre et relever le défi présent

Ganji utilise les lames de son tarot pour recevoir des indications précieuses sur votre condition. La première rencontre vidéo, qui vous est offerte, est l’occasion de faire connaissance et de comprendre vos attentes.

Accompagnement

L’approche analytique : Connais-toi toi-même

Nous explorons votre personnalité et histoire personnelle pour identifier les blocages, pathologies, schémas toxiques et déterminer leurs causes (traumas, karma, conditionnements, parasitage énergétique).

Retraite

La retraite chamanique : purifier, guérir, rééquilibrer

Nos plantes opèrent une purification et un rééquilibrage en profondeur grâce à un nettoyage karmique, psychique, physiologique et énergétique. Pour une expérience de rencontre avec soi et de guérison inoubliable.

Témoignages

Poncho, 43 ans

J’ai eu pas mal de soucis avec la drogue dans ma vie, à un moment j’étais tellement à la masse, je vivais à moitié dans un squat quand j’ai rencontré un type plutôt cool… on a sympathisé, il m’a proposé de rester chez lui dans une usine qu’il avait retapé complètement. Ça bougeait pas mal la dedans, plein de monde en mode « hippie », on fêtait la pleine lune, on faisait du tambour, des expos… Ce mec se prenait un peu pour un chamane avec ses costumes folklos mais il était passionné. Moi j’étais un peu perdu là dedans, tous ces concepts new-ages ça m’embrouillait encore plus. À un moment je me suis dis: moi aussi je vais être chamane tiens! Et je quittais plus mon poncho! Enfin j’ai cru m’en sortir comme ça mais quand j’ai rencontré Ganji j’ai bien compris que tout ça c’était mytho. Mais il m’a pas cassé le moral, il m’a plutôt donné confiance en qui je suis au fond, et j’ai pu sentir une force d’action grandir en moi que j’imaginais pas. Aujourd’hui je vis en Bretagne avec ma compagne, en paix avec la nature mais surtout avec MA nature!

Merci à toi, vieux frère.

Christie, 28 ans

“Merci de m’avoir écoutée
Merci pour ta disponibilité
Merci pour ce partage et cette générosité si rare
Merci pour la chaleur que tu m’as envoyé pendant cet hiver glacial
Merci d’avoir été le seul à me rendre le sourire au milieu de ce torrent de larmes
Merci d’avoir respecté mes confidences
Merci d’avoir su me réconforter lorsque j’étais en détresse
Merci pour toute cette lumière lorsque je me suis effondrée face à l’ignominie
Merci de m’avoir donné de si beaux et bons conseils
Merci de m’avoir rendu ma dignité
Merci d’avoir réveillé en moi ma lucidité
Merci d’avoir cru en moi
Merci à Iurikan pour toute sa bienveillance et sa justesse :
« Le soleil se lèvera enfin sur ta vie et il ne se recouchera plus »
Merci de m’avoir rendue meilleure tout simplement …”

Corinne, 36 ans

“Notre travail a eu d’innombrables répercussions sur ma vie je ne saurais même pas par où commencer. On va dire que tu m’as prise de -100 et tu m’as amenée à +10 (oui je n’ai pas la prétention d’être formidable quand même !)

Je dirais aussi que les jours où je déprime je me remets plus facilement en scelle je repense à ces millions de conseils que tu m’as donné, sois forte, sois lucide, sois patiente, une chose après l’autre, sois à l’écoute des autres, prend de la hauteur, de la distance …

Mon patron m’a trouvé calme… j’étais heureuse qu’il me perçoive ainsi, mon entourage ne cesse de me répéter qu’il me retrouve enfin que j’étais éteinte pendant des années totalement psychorigide ne laissant aucune place à l’imprévu et j’en passe. Aujourd’hui c’est « Coco la baroudeuse » j’aime bien.”