Enseignement, Témoignages

Émilie en terres Anankea : son épopée, ses découvertes, son message

Émilie, responsable de projet dans la communication, suit le Parcours Anankea depuis 1 an et a participé a 2 retraites chamaniques. Elle nous livre ici un état des lieux vibrant et riche en messages de vie sur son aventure personnelle.

En quête de sens et de vérité

Enfant, je me posais plein de questions sur la vie, sur son sens profond, j’étais déjà persuadée que chaque existence humaine a un but, au-delà même de trouver le bonheur pour soi. Quelque chose de plus haut, de plus grand, de plus noble, une aspiration plus élevée que notre minuscule nombril devait prévaloir. Mon âme était remplie de cette soif depuis toute petite, à la perspective de cette trouvaille prometteuse ou plutôt de ces retrouvailles, pensais-je déjà, dans un ardent espoir. Accoudée à la fenêtre ou accrochée au grillage du jardin, je levais souvent mon regard vers la voûte étoilée obscure et scintillante, et lui adressais mes pensées, mes vœux, mes prières, espérant secrètement faire entendre mon appel.

J’avais confiance en cette présence rassurante que je percevais au delà des nuages, qui m’emplissait le cœur d’une vague d’amour bienfaisante, d’une douce sérénité, et me redonnait l’espoir dans les nombreux moments de doute, de souffrance et de repli sur moi que je traversais à l’époque.

Je posais dans le même temps un regard incertain sur les humains, proches et inconnus, qui gravitaient autour de moi. Je ne comprenais pas leur manière de se mouvoir, de s’exprimer et surtout cette violence que je prenais de plein fouet dans mes rapports avec eux. Les mensonges, la trahison, la méchanceté, l’intolérance, l’injustice, la froideur et l’indifférence, je me sentais si étrangère à ce langage, à ces formes d’expression… mais où était le décodeur ? Mon désarroi s’accentuait au fil de mes observations. Avec mes proches, un malaise finissait par s’installer et contribuait à grandir ma souffrance, je me repliais davantage sur moi-même et me coupais peu à peu des autres, du monde, de la réalité et de cette union tant espérée avec l’Esprit Divin. Ma grande sensibilité m’avait exposée sans filtre à la noirceur du monde. Le choc fut immense, l’incompréhension totale et bientôt, le mal-être prit toute la place.

Le jour où tout a basculé

Observant et ressentant sans vraiment comprendre, je fis une expérience bouleversante à l’âge de 10 ans où je pris en pleine figure l’aspect sombre que je porte en moi, croyant à tort y échapper. Je fis connaissance avec le pouvoir, dans une situation où je m’étais arrogée le rôle de chef sur une poignée de mes camarades. J’exerçai sur elles une emprise autoritaire et abusive, jusqu’au jour où j’infligeai une punition à l’une d’entre elles, qu’elle exécuta… quel choc renversant ce fut pour moi ! Je fus tétanisée de découvrir ma propre noirceur bien présente, au point de sombrer dans un état apathique pendant plusieurs semaines. Mes camarades, voyant mon hébétude, profitèrent de ma faiblesse pour m’éjecter de mon trône, et prirent ma place afin de poursuivre ce jeu pervers de pouvoir et d’emprise… Exécrant cette révélation, j’envoyai tout balader, rejetant en bloc la réalité de ma condition. Je ne parvenais pas à accepter cette facette « sale » de moi, qui pourtant fait partie intégrante de l’être humain, nul n’y échappe…

C’est ainsi que j’ai commencé à basculer, à me construire un monde imaginaire et artificiel bien à moi, pensant échapper à la malédiction de la condition humaine.

Avec un mental puissant j’ai pu façonner un univers fantasmagorique à ma mesure et bâtir une identité irréprochable, exempte de toute perversion, mais factice. Dommage… Je me suis littéralement enfermée dans cette bulle et je suis devenue au fil des années aussi irréelle que le monde des contes de fées : idéaliste, gaie, ultra positive, naïve… déconnectée du monde et des hommes, dans le déni de la réalité. Je remplissais ma construction de matière illusoire, de fausse lumière, imaginant ainsi m’ouvrir et me rapprocher de la dimension divine, alors même que je m’égarais et m’en détournais chaque jour d’avantage.
Élève plutôt brillante et jolie fille aux allure solaires, avec mes grands yeux vert pétillants et mes cheveux blonds dorés, j’ai poursuivi cette construction surfaite et mythomaniaque à l’adolescence. Puis, en devenant femme et mère, j’ai endossé ce rôle de femme-enfant dynamique et battante, parfaite en toute circonstance, au sourire Bright sans consistance, sans toutefois abandonner ma quête de spiritualité et cette « soif » de vérité, toujours présente au fond de moi. Je dois dire que j’ai mené, avec le recul, une vie assez égoïste et épicurienne, puisque centrée sur le plaisir et la jouissance d’avoir. Profiter de la vie au maximum et sous toutes ces formes étaient devenu mon principal crédo, malgré une bienveillance sincère et un cœur généreux. Quelques fissures tout de même, sont venues entaillé le bel édifice, mais elles ne furent pas suffisamment profondes pour craqueler mon masque et le faire tomber.
Sans en prendre garde, mes failles m’ont finalement rattrapée.

Je me suis alors progressivement tournée vers le nouvel Eldorado New-Age avec ses mille et unes théories attractives, avec ses activités spirituelles a gogo, égo-valorisantes et ludiques, jusqu’à m’en nourrir totalement. Je dois bien avouer que je me suis totalement laisser prendre aux filets envoûtants de la néo-spiritualité.

Lectures, rituels, stages en tout genre, théosophie, alchimie, tambours chamaniques, magnétisme, reiki et autres pratiques… prolifèrent plus que jamais sur le web et les réseaux sociaux. Cette pseudo-spiritualité est partout, et elle est surtout très alléchante quand on est, comme moi, en quête de connaissance et de vérités, avec toute l’illusion que l’on peut avoir de soi ! Malheureusement, je n’ai pas su voir le piège sournois dans lequel je m’étais puissamment enlisée, compromettant ma santé morale, physique, énergétique et spirituelle.

Ma rencontre avec Ganji et Iori : révélations et remises en question

Ce parcours, en apparence brillant de réussite selon les conventions sociales actuelles, mais concrètement chaotique et dangereux pour l’âme, je l’ai vécu tant bien que mal jusqu’à ma 40ème année, jusqu’à ma rencontre avec Ganji et Iori, qui marque un tournant radical dans ma vie. Je peux qualifier aujourd’hui cette rencontre de providentielle, car c’est le vœu de mon âme qui a été entendu. J’étais dans une disposition à vouloir changer ma vie profondément, à recouvrer mon authenticité et à me reconnecter à mes vraies valeurs. Je voulais faire émerger ma véritable identité originelle. Toute cette mise en lumière sur mon passé, relatée précédemment, a été révélée par le travail initiatique et spirituel dans lequel Ganji et Iori m’ont guidée, accompagnée également par leur guide céleste Iurikan et les plantes chamaniques sacrées lors de mes retraites chamaniques (cliquer sur le lien pour lire mon témoignage sur les plantes).
Ces quelques lignes intimes écrites aujourd’hui ne sont que la surface émergée de l’iceberg… L’initiation Anankea a pour but d’accompagner les êtres qui souhaitent se découvrir en profondeur, comprendre la partie émergée de l’iceberg en descendant dans leurs abysses pour découvrir la partie immergée.

Ce travail spirituel s’appelle la connaissance de Soi, c’est d’ailleurs la seule et unique voie profitable à notre âme pour la purifier et l’élever.

J’ai pénétré un monde que je ne soupçonnais même pas. Malgré les thérapies psycho-comportementales que j’ai faites, pensant bien me connaître, j’étais loin d’imaginer où ce travail allait me mener, les découvertes ont été perturbantes, les révélations inconfortables pour mon égo, mais la vérité nue tellement espérée depuis enfant était enfin à ma portée. Et c’est d’une telle libération ! Aucune thérapie ne m’a amenée aussi loin dans mes tripes, au cœur de ce magma obscur qui nous habite tous.
J’étais si pétrie de fausse lumière, totalement addict à la spiritualité hédoniste et sensationnelle actuelle, avec un égo spirituel qui s’enflait de fausses et stériles connaissances… Depuis l’enfance je m’étais construite sur un mensonge et je ne le savais pas. Les remises en question que j’ai dû faire n’ont pas toujours été faciles mais ô combien salutaires et essentielles à ma progression. C’est ce travail que je poursuis à l’heure actuelle, à mon rythme, avec conviction et enthousiasme.

Le chemin de la guérison, une quête de lucidité

À l’aube de ma 42ème année, si je fais le point sur ce parcours, je dirais que ce chemin noble et beau a mis en lumière mes failles, mes masques, tout ce que je ne suis pas et ce que je suis de meilleur. En tout cas toutes mes illusions sont tombées, mais cette chute a contribué à mon réveil. Elle m’a fait redescendre sur terre ou plutôt renaître ! J’ai dû repasser par le stade de la graine qui se nourrit des composants de la terre pour pouvoir germer. J’apprends donc à me nourrir autrement, en me reliant à la Source divine qui arrose cette nouvelle semence en moi. Je suis aujourd’hui plus concrète, bel et bien descendue de mon perchoir afin de me confronter à la réalité immédiate, tout en renouant avec l’humanité et le monde tels qu’ils sont aujourd’hui, avec leurs splendeurs et leurs horreurs.

Après le temps de la coupure et de la division, vient pour moi celui de la réconciliation et de la guérison du cœur. J’embrasse ma condition, avec tout le clair-obscur qu’elle contient.

J’ai gagné fortement en lucidité, ma vue est plus objective et lucide sur les situations que je vis, les personnes que je rencontre et les opportunités qui s’offrent sur mon chemin. Tout cela me conduit à faire de meilleurs choix pour moi et pour mes enfants, à mieux orienter ma vie, à éviter les pièges subtils et tentants, je me sens plus épanouie. Et ce, malgré un mental envahissant qui a tendance à dérouter mes pas et à obscurcir cette nouvelle lucidité, et qu’il m’est nécessaire de tenir à l’œil quotidiennement. Cependant je vois en lui comme un tremplin, une opportunité de me dépasser.
Et puis cette guérison du cœur, avec l’Iboga, plante guérisseuse sacrée, un trésor du Vivant … La découverte et la réparation de cette cassure en moi, qui m’avait scindée en deux… un cadeau inestimable. L’Iboga m’a recâblée à mon intériorité, à mon âme et à mon corps. Je ressens comme un espace de possible qui se déploie à 360° devant mes yeux avec cette capacité de me connecter à tout. Elle a provoqué en moi une ouverture comme une respiration, une bouffée d’oxygène pure, après ses longues années en apnée. Mon cœur reprend vie aujourd’hui, animé de cet élan d’aller vers l’humain, le Vivant, d’aider mon prochain, avec un enthousiasme vibrant et une compassion sincère. Aider à réparer ce qui est blessé chez l’autre par le don de soi… une fois la barrière égotique vue et levée, ça paraît si évident et si simple. Tout était déjà là, en sommeil, la plante a levé les voiles qui brouillaient la piste. Munie de mon cœur en guise de boussole, je n’ai plus qu’à prendre la route que mon âme m’invite à suivre.

Ce que le Parcours Anankea a changé dans ma vie

Et quelle route me direz-vous ? Car, concrètement, qu’est-ce que le parcours Anankea a changé dans ma vie ?

Mon quotidien s’est transformé, déjà mes anciennes pratiques, mes lectures néo-spirituelles et ésotériques obsolètes ont été balayées et remplacées par une vraie pratique spirituelle (méditation, prière…), essentielle à mon épanouissement. Je nourris chaque jour ma reliance au Divin, vivifiant ainsi ma foi et ma joie naturelle de vivre. Ce lien me transmet plus de force intérieure et de sérénité face aux évènements qui traversent ma vie.

  • Une vie plus paisible, moins dans le tohu-bohu addictif des plaisirs festifs superficiels, plus connectée à la nature, aux espaces de silence reposants, aux petits plaisirs simples de la vie quotidienne, des relations profondes et rencontres plus authentiques basées sur du vrai partage.
  • Mon panorama relationnel s’est assaini, j’ai démarré un « tri sélectif » naturel, conduit sereinement, avec détermination cependant, et qui s’est vu se récompenser par de nouvelles rencontres plus riches et plus vraies.
  • Ma relation avec mes enfants a changé de tonalité, elle est plus détendue, j’ai dépassé mon rôle de maman et ses travers aliénants, en devenant plus accompagnatrice. Nos échanges sont basés sur une parole plus libre, un partage plus respectueux, reconnaissant l’individualité et l’espace de chacun. Je me sens à la fois plus détachée tout en n’ayant jamais été aussi proche.
  • J’ai modifié certaines habitudes alimentaires néfastes et arrêter définitivement le café et l’alcool. Je prends davantage soin de mon corps, avec des exercices d’assouplissement et d’étirement que j’exerce régulièrement. Je sors marcher tous les jours pour m’aérer le corps et l’esprit.
  • Je suis en pleine reconversion professionnelle, mon métier dans la communication marketing ne me convient plus, je cherche à communiquer autrement, plus en phase avec mes aspirations profondes basées sur les valeurs du cœur, l’écoute, l’empathie, la compassion, l’entraide. La relation d’aide ou la transmission me parle beaucoup… un beau projet en cours de réalisation.
  • Je souhaite lancer mon activité massage, en parallèle. Formée depuis plusieurs années, je me sens maintenant prête à pratiquer un toucher relationnel & réparateur sur un public en demande et en besoin. Toujours dans cette optique de don de moi-même et de partage avec les autres.
  • Un autre projet passionnant qui aura pour objectif l’accompagnement de personnes qui veulent se dépasser et reprendre leur vie en main 😉

Que de projets!

Voilà le panorama des changements initiés et en cours… ils ne sont que le début d’une transformation, l’éclosion d’une nouvelle fleur qui doit maintenant ouvrir ses pétales pour offrir son parfum au monde.

En conclusion : plonger au cœur de soi est la plus brave et la plus stimulante des aventures

Plus je me dévoile à mon propre regard, mes failles, mes ombres, mes fêlures, mes défaillances, mes conditionnements… plus je détecte ce qui me rend superficielle, comme ce qui fait ma profondeur, ma vulnérabilité et ce qui fait ma force. Au fil de mon voyage, se dessinent une personnalité et une âme puissantes, toutes en nuance.
Plus j’en apprends sur moi, en m’observant et en goûtant à la vie, plus ma nature profonde se révèle à mes yeux. Je gagne en maturité, en lucidité, en ouverture de cœur et d’esprit, immense vis à vis de moi-même et des autres… et je l’offre au monde.
Plus j’exprime qui je suis, dépassant les peurs et les blocages qui me compriment, plus j’ose et me montre, simple et vraie, dans cette nudité que l’Esprit Divin nous invite à faire surgir… et à laquelle mon âme – nos âmes – aspirent ardemment !

Aussi je pars en exploratrice dans mes abysses! À l’aventure, je me dirige au cœur de mon être, tout en douceur, lentement mais sûrement, avec détermination, foi et persévérance.

Je ne suis pas seule dans ce périple, l’Intelligence et la bienveillance du Vivant m’accompagnent et me guident, ainsi que mes bien fidèles armes de toujours : mon « smile » et mon enthousiasme vibrants !
Éprise de vérité, c’est chez moi une vraie manie! Percer ses mystères, la débusquer derrière les taillis, creuser la boue pour déterrer ses vestiges, visiter ses coulisses pour voir et comprendre ce qui se joue sur scène, je n’ai jamais abandonné cette quête qui est à mes yeux la plus belle et la plus noble qui soit : celle de l’authentique rencontre avec soi, celle de l’authentique « Connais-toi toi-même »!
Alors de tout cœur, je vous invite à prendre ce chemin de vérité, à le suivre pas à pas jusqu’au bout de vous-même… Ce sera la plus intense, la plus trépidante des odyssées de votre vie, je vous le promets: c’est ce que je vis!
Pénétrez votre monde intérieur pour découvrir le trésor qui s’y cache tout au fond, votre essence véritable, votre potentiel inexploré, voilà le plus beau cadeau que vous puissiez manifester et délivrer au monde… ainsi qu’à vous-même. Voilà sans nul doute la clé de l’épanouissement et de la réussite véritables.
Alors endossez votre habit d’aventurier, il n’attend que vous, et mettez-vous au défi ! Vous sortirez de cette quête du « Graal » grandi(e) et aguerri(e), prêt(e) à prendre à bras le corps votre vie!

Émilie, propos recueillis par Iori et Ganji

Enseignement, Nourriture spirituelle, Témoignages,
, ,