Enseignement, Santé corps et esprit

Nos soeurs-ennemies les pulsions destructrices

Bien souvent nous nous plaignons de certaines personnes dites toxiques qui ont de fortes pulsions destructrices. Ce qui est moins évident pour nous à voir et à accepter, c’est le niveau de complaisance à leur égard qui est le nôtre…

Nous créons notre propre malheur.

Notre inconscience, notre ignorance, bref notre passivité face aux « forces » destructrices, qu’elles se trouvent en nous ou chez les autres, est une forme d’adhésion. L’ennui c’est que cette adhésion engendre des troubles du comportement extrêmement difficiles à vivre : paranoïa, manque de confiance en soi, dévalorisation et timidité maladive, agressivité inappropriée, irritabilité quasi permanente, crises de rage, sentiments morbides, déviances et perversité de tout type.

En effet, les pulsions ou forces destructrices se manifestent sous un large spectre d’émotions et de symptômes. Bien entendu, notre adhésion (même inconsciente) renforce également l’égocentrisme (égo-obésité). Car plus on va mal, plus on se centre sur soi.

C’est pourquoi pour nous libérer des mauvaises influences comme de nos mauvaises tendances, un premier choix s’impose : devenir pleinement conscient des forces en présence chez nous comme chez les autres et surtout, cesser d’y adhérer.

Pour en savoir plus sur les pulsions destructrices, que nous nommons « forces », reportez-vous aux articles suggérés ci-dessous.

Ganji et Iori

Chamanisme, Enseignement, Psychologie, Santé corps et esprit,
, ,