Enseignement, Santé corps et esprit

Pouvons-nous atteindre Dieu ?

Qui est vraiment Dieu ? Est-il seulement à la portée des hommes de le connaître ? Dans cet extrait, le philosophe existentialiste Nicolas Berdiaev attire notre attention sur la différence de taille qui existe entre Dieu existant et Dieu, tel que les hommes le conçoivent. Une différence qui peut avoir un impact dramatique si on ne la prend pas en compte, en témoignent les affres de l’histoire…

Dieu et la liberté. L’homme esclave de Dieu.

Il y a une distinction très rigoureuse à faire entre Dieu et l’idée humaine de Dieu, entre Dieu existant et Dieu en tant qu’objet. Entre Dieu et l’homme se trouve la conscience humaine (…).

Le Dieu vu par l’homme a été l’objet d’une adoration servile. Le grand paradoxe c’est que ce Dieu là domine l’homme tout en étant un Dieu borné et limité, car il reflète ce que l’homme a de borné et de limité. L’homme devient pour ainsi dire l’esclave de ce qu’il a lui même créé.

L’homme crée un Dieu à son image et à sa ressemblance, en lui attribuant ce qu’il a non seulement de meilleur, mais aussi de pire.

Dieu n’est pas un maître et il ne domine pas, il ne possède aucune volonté de puissance. Il n’exige pas l’adoration servile de l’homme captif.

Dieu est liberté. Il est le libérateur, et non le dominateur. Il inspire le sentiment de la liberté, et non celui de la soumission. Il est Esprit, et l’Esprit ne connaît ni maître ni esclave.

On ne peut pas penser Dieu par analogie avec ce qui se passe dans la société ni avec ce qui se passe dans la nature.

Nous sommes là en présence d’un mystère qui échappe à toute analogie connue. La seule analogie possible est celle tirée de la vie libre de l’esprit.

Extraits choisis de l’oeuvre du philosophe Nicolas Berdiaev, De l’esclavage et de la liberté de l’homme

Iori

Enseignement, Nourriture spirituelle, Santé corps et esprit,
, ,