Enseignement

Tomber amoureux : un sortilège redoutable

Que se passe-t-il quand on tombe amoureux /se ? Découvrez dans cet article l’aspect « sorcier » du phénomène et comment éviter le pire.

L’état amoureux : un sortilège puissant

Tomber amoureux est un processus inéluctable, on pourrait le comparer à un sortilège puissant. Nous n’allons pas ici énumérer pour la énième fois tout ce qui se passe au niveau chimique, émotionnel, psychologique ou sexuel quand on tombe amoureux. Il existe déjà toute sorte de théories et explications disponibles, de la plus scientifique à la plus philosophique, en passant par les sciences humaines qui étudient le phénomène sous l’angle psychologique et socio-culturel.

Ce qui va nous intéresser ici c’est l’aspect magnétique et énergétique, voire « sorcier », de la chose. Si nous ne prenons pas en compte cette dimension, nous ne comprendrons jamais ce qui se passe réellement quand nous sommes amoureux et pourquoi, l’enchantement du départ tourne rapidement au cauchemar.

Lorsque nous rencontrons une personne qui répond aux critères amoureux qui nous définissent – et dont nous n’avons généralement pas conscience – nous entrons en « raisonnance magnétique » avec elle et une ouverture extrême, tout à fait anormale et « dangereuse », se produit en nous. En effet, nous sommes avant tout des êtres d’énergie et la puissance sexuelle, qui nous habite possède sa propre volonté. Si nous ne la gouvernons pas, ce qui demanderait un long travail semblable à celui que pratiquent les yogis en Inde, c’est elle qui nous gère. Nous nous rendons alors disponibles et vulnérables à tous niveaux. Ce puissant magnétisme opère dans notre corps et notre esprit une sorte d’envoûtement dont nous n’avons pas conscience puisque l’état amoureux nous prive justement de notre perspicacité habituelle. La légèreté et l’euphorie qui nous enveloppent nous éjectent de notre conscience et nous perdons toute objectivité et lucidité, nous planons, nous nous absentons à nous-même.

Au cours de l’extase amoureuse, le cœur, le sexe et l’esprit s’ouvrent. L’ouverture de ces trois centres énergétiques majeurs et leur alignement parfait est d’une puissance phénoménale ! Il s’agit en fait d’une « opération magique » tout à fait redoutable, dont nous n’avons pas idée, car ce que nous vivons à ce moment là nous paraît tellement naturel, tellement beau et sacré ! Ce qui n’est pas faux d’ailleurs, mais l’un n’empêche pas l’autre. Au cours de cette « cérémonie », nous laissons entrer l’autre en nous et c’est ainsi que le charme s’opère. Un accord tacite est passé, qui nous donne des droits sur l’autre et lui cède – avec bonheur! – des droits sur nous. La première rencontre sexuelle vient sceller pour de bon ce pacte. Désormais nous ne sommes plus vraiment maîtres en la demeure, car « infiltrés » de l’intérieur par une conscience et une volonté étrangères à la nôtre. Nous ne nous appartenons plus tout à fait.

Évidement, vu sous cet angle, « tomber amoureux » perd tout son charme. Ça en devient même inquiétant. Certes oui, mais cette vision du dessous des cartes, c’est-à-dire de la dimension énergétique et ésotérique du problème nous permet de comprendre tout de suite pourquoi le rêve va vite tourner au cauchemar. Il ne saurait en être autrement dans la plupart des cas. Voyons à présent ce qui se passe exactement.

Pourquoi tomber amoureux peut facilement virer au cauchemar ?

Récapitulons l’essentiel : tomber amoureux est un acte magique, un véritable envoûtement. Et un envoûtement c’est toujours grave. Dans l’invisible, dans la dimension énergétique, nous sommes dors et déjà ligotés par cet « amour». Il est extrêmement difficile voire impossible de briser un sortilège. Pour y parvenir, encore faut-il en être conscient ! Surtout, il faut pouvoir agir sur la cause racine de ce lien, sur la dimension énergétique. Ce processus de désenvoûtement de la passion, de « l’amour », de l’attachement voire de la fascination que nous portons à l’autre peut durer de très nombreuses années car le propre du sortilège, c’est justement de nous ligoter, ce qui nous ôte tous nos moyens : nous perdons notre objectivité, notre lucidité et notre liberté d’action. Même si en surface, nous nous sentons transportés de bonheur, du moins dans les premiers temps, la réalité énergétique est toute autre. Nos désirs, notre sexualité, notre vision de nous-même et du monde sont à présent redéfinis, remodelés par l’élu(e) de notre cœur. Autrement dit, c’est son monde intérieur, celui que vous n’avez encore vu, qui va influencer, voire gouverner votre vision et vos choix à partir de maintenant. En fait, votre avenir, votre santé morale, physique et votre épanouissement dépendent maintenant de la personne avec qui vous vous êtes lié(e). Du coup, avez-vous pensé à la connaître vraiment ? À observer son monde intérieur ? Est-elle saine ? Est-elle équilibrée ? Est-elle juste ? Bonne ? Bienveillante ? Capable d’aimer ? Douée d’empathie ? Constructive ? Voilà des questions absolument fondamentales si vous voulez éviter le pire.

Domptez l’état amoureux pour éviter le pire

Il n’est évidemment pas facile de « dompter » l’état amoureux, justement pour toutes les raisons que nous venons de décrire. Mais si vous prenez vraiment conscience du caractère inéluctable et potentiellement dangereux du processus, peut-être serez-vous capable la prochaine fois, de calmer votre monture et de mieux la diriger ! 🙂 Considérez en effet votre libido et vos envolées lyriques sentimentales comme un cheval sauvage et imprévisible. Celui-ci part au galop pour un rien, il va en tous sens, et fonce dans un mur, chaque fois qu’il en voit un. Laisseriez-vous un tel animal, aussi beau et fascinant soit-il, en liberté ? Vous tenteriez de lui inculquer un peu de sang froid et un minimum de maîtrise, ne serait-ce que pour son bien et celui des autres, pour qu’il ne se blesse pas, et ne blesse personne non plus. Votre libido, votre cœur et votre esprit doivent pouvoir s’ajuster à la réalité. Il faut les rééduquer avec patience. Pour cela, rien de tel que de les mettre à l’épreuve des faits ! Avant toute relation demandez-vous en quoi cette personne peut vous élever, en quoi elle peut vous faire du bien sur un long terme. Faites abstraction du plaisir et de la satisfaction immédiate. Domptez vos sens en furie. Créez une brèche dans le rêve, aussi infime soit-elle, elle vous permettra de prendre un peu de recul. Même si ça n’est ni facile, ni agréable, et que vous avez l’impression de lutter contre vous-même, de nager à contre-courant, de gâcher une belle histoire qui commence… Mieux vaut passer à côté d’une grande passion amoureuse que de vous engager dans une liaison destructrice qui vous coûtera plusieurs années de vie. Ces efforts premiers pourraient bien vous sauver d’une relation inéquitable, et hautement toxique.

Aiguisez votre curiosité

L’essentiel pour commencer, c’est d’apprendre à poser de bonnes questions, sans craindre les réponses, c’est-a-dire sans craindre de cesser d’être « bêtement » subjugué(e) par l’autre et aveuglément amoureux(se). Certes, la « drogue » puissante que l’état amoureux procure va vous manquer mais songez au temps gagné grâce à la lucidité. Apprenez également et surtout à « écouter » ce qui n’est pas dit. Sentez, flairez, évaluez l’énergie que vous transmet l’autre. Comment vous sentez-vous pendant le rendez-vous ? Et après ? Si vous planez carrément pendant la rencontre, comme sous l’effet d’un shoot puissant, mais passez le reste de la semaine déprimé(e), si vous commencez à perdre votre assurance et enthousiasme, ça n’est pas bon signe. Il ne faut pas confondre les effets à court terme, soit disant bénéfiques, liés à cette drogue puissante, avec les véritables qualités et bienfaits d’une personne, qui vous apporteront une paix constante, une stabilité émotionnelle et vous permettront de vous construire et de vous réaliser à deux, tout en conservant une saine autonomie.

Attention, si d’emblée vous vous sentez dépendant(e) et obsédé(e) par cette personne, prenez du recul car vous êtes probablement déjà sous son « charme », dans le sens sorcier du terme. Certaines personne sont particulièrement douées pour susciter la fascination. Mais sont-elles capables de donner en retour, de se dévoiler ? Essayer de voir si, dans les faits, votre engouement est réellement partagé. Si la personne ne donne rien, vous avez probablement affaire à un vampire énergétique. Ce type d’individu s’arrange pour créer la fascination et l’addiction sans jamais se donner ni se dévoiler réellement. Il profite ainsi de votre énergie, de ce que vous avez de meilleur à offrir, sans se compromettre lui-même.

Dans tous les cas, gardez en tête que la bienveillance, l’honnêteté et le respect prévalent dans toute relation. Si ces trois valeurs sont présentes dés les débuts, alors vous pouvez envisager de vous investir dans cette aventure.

Tomber amoureux ne devrait pas être « chuter » et rester captivé, mais au contraire s’élever.

Iori et Ganji

Chamanisme, Enseignement,