Santé corps et esprit

Se libérer de la colère avec 3 techniques sérieuses

L’article précédent nous a permis de mieux comprendre le phénomène de la colère qui peut revêtir différentes formes en fonction de sa cause racine. Comme promis je vous livre à présent trois outils éprouvés pour se libérer de cette charge émotionnelle déstabilisante, invalidante et bien souvent destructrice.

Face à la colère adoptez la juste attitude

Face à la colère, chacun se positionne différemment, mais la posture la plus répandue est celle de la fuite. La plupart d’entre nous cherchons d’abord à juguler ou à étouffer cette émotion, faute de savoir quoi en faire, ce qui revient à fuir le problème. D’autres vont, plus astucieusement, convertir leur rage en énergie. Ces personnes s’en sortent mieux dans la vie, du moins en apparence, mais elles se consument de l’intérieur année après année, ce qui leur cause à terme de sérieux problèmes de santé. Cette façon d’être peut même provoquer des conflits récurrents et détruire une carrière professionnelle brillante. En effet les colériques assumés, ceux qui ne se remettent pas en question et comptent trop sur leur colère, ont tendance à abuser de leur autorité. Peu empathiques, ils causent beaucoup de dégâts autour d’eux et cela finit par se retourner contre eux : blâme, plaintes, licenciement, infarctus… Si vous en êtes à ce stade, sachez que tout n’est pas perdu, en revanche je vous conseille de vous pencher sérieusement sur ce problème dès maintenant.

D’autres encore étouffent leur colère en ayant recours aux substances calmantes et aux psychotropes: anxiolytiques, cannabis, alcool, chocolat, junk food, sport jusqu’à l’implosion du corps… Comme vous vous en doutez, aucune de ces attitudes ne peut soulager véritablement et durablement. Il convient avant tout d’adopter la « juste » attitude si vous voulez enfin atteindre votre colère et vous en libérer :

  • Recherchez la confrontation plutôt que la répression
  • Cessez de tout le temps vous juger et de vous censurer.

Voilà au moins deux attitudes gagnantes quand on veut vraiment vaincre la colère, la rage et la haine car certes, ces émotions sont déplaisantes et destructrices, mais elles ont toujours un sens, une raison d’être. En matière d’émotion, tout jugement est hors sujet et même, préjudiciable. J’ai consacré un article précédent à la compréhension de ce phénomène multiforme. Je vous invite donc, si vous ne l’avez pas encore lu, à commencer votre lecture par cet article, sans quoi votre approche du problème restera superficielle, incomplète et frustrante.

Voici sans plus tarder trois techniques éprouvées qui, si elles sont pratiquées régulièrement et correctement, donnent de vrais résultats pour atteindre, comprendre et se libérer de la colère.

1. Comprendre et apaiser la colère grâce à la méditation

Utiliser la méditation pour atteindre, comprendre et apaiser la colère, ainsi que toutes les émotions qui s’accumulent en nous, est de loin la technique que je préfère car elle donne des résultats immédiats, très surprenants et pertinents. Mais ça n’est pas la plus facile. Cette technique s’adresse donc en priorité aux personnes qui ont déjà une pratique de la méditation bien installée. En effet, pour atteindre le cœur de l’émotion, il faut déjà maîtriser la base de la méditation : le calme mental et l’observation détachée des pensées qui vont et viennent. Je conseille donc aux personnes qui débutent en méditation de recourir aux autres techniques décrites ci-dessous, en attendant d’acquérir plus d’expérience dans votre pratique. Pour ceux et celles qui essaient de méditer sans beaucoup de succès, je vous suggère la lecture de notre article consacré à l’apprentissage de la méditation.

Comment procéder ?

Assis en posture de méditation, prenez le temps nécessaire pour relâcher toute tension corporelle et interne. Pratiquez la technique que vous préférez, celle qui vous correspond le mieux, et laissez venir les pensées sans les retenir.

Lorsque vous avez atteint suffisamment de calme mental, un silence intérieur, et que votre corps est parfaitement tranquille, amenez toute votre attention sur votre plexus solaire :

> Quelle sensations percevez-vous ? Cette zone est-elle nouée ? Ressentez-vous une masse à cet endroit ? Une boule ? Une chaleur ? Une pression ? Une angoisse ? Une tristesse, une envie de pleurer vous vient-elle ? Une colère sourde ? Des impatiences ? De la rage ?

Fixez bien votre attention sur cette zone et attendez, demeurez paisible, quoi qu’il arrive. Observez simplement. Vous pouvez prendre en notes ce que vous percevez.

Continuez d’observer et de ressentir. Vous allez probablement sentir une sorte de résistance, comme si la « boule d’émotions » ne voulaient pas vous laisser entre en elle. C’est tout à fait normal, nous bloquons nos émotions naturellement, pour qu’elles ne nous gênent pas dans l’exécution de nos tâches quotidiennes. Il vous faut donc une bonne dose de volonté et de patience pour « forcer » cette muraille, c’est en cela que la tranquillité intérieure est nécessaire. Vous ne devez pas être agressif ou impatient. Votre attention doit progressivement et doucement « transpercer » la membrane qui entoure cette masse d’émotions, vous devez la sentir « fondre ».

Cela peut prendre un certain temps, soyez patient.

Si les larmes vous viennent, laissez-les aller, encouragez-les même. Quelle que soit l’émotion qui se présente, colère, tristesse ou autre, accueillez-la.

Essayez de pénétrer cette bulle d’émotions avec votre intention, immergez-vous dedans. Des images insolites ou connues peuvent se former, une situation vécue récemment, complètement oubliée, un souvenir du passé, une scénette imaginaire, un son, une phrase, un refrain. Notez tout. Les images, scènes, situations, personnages, ainsi que vos réactions et attitudes si vous vous voyez, vos pensées, l’atmosphère générale… Laissez venir à vous tout ce qui se présente puis notez, car tous ces éléments ont à voir avec votre émotion.

Cet exercice, qui demande une capacité de concentration importante et un goût pour l’exploration de soi certain, est à la fois cathartique et initiatique : il vous transmet la compréhension de ce que vous vivez intérieurement tout en vous purgeant/purifiant. Avec le temps et la pratique, vous verrez que vous pouvez aller très loin, votre esprit peut « voyager » en vous-même pour atteindre des zones de votre conscience tout à fait inaccessibles autrement. Vous allez apprendre à vous connaître et c’est une excellente chose pour vous libérer du poids du passé et ordonner votre monde intérieur. Vous ne subirez plus le caractère chaotique de l’inconscient et des émotions.

2. Le cri ou la gestuelle d’expulsion

Crier permet d’extérioriser la colère et de s’en libérer très concrètement. Si cette technique n’agit pas sur l’origine de la colère, elle s’avère très efficace pour évacuer la rage, l’oppression, la frustration et la souffrance. Qu’il s’agisse d’une colère ponctuelle, provoquée par un incident temporaire, ou d’une colère chronique, vous ne devriez jamais rester passif et contenir votre colère indéfiniment. En effet, comme je vous le disais dans un précédent article consacré aux différents types de colère et à leurs causes, la colère est d’abord une énergie et il s’agit d’une énergie très corrosive. Celle-ci génère beaucoup de mal-être, de pression, de souffrance internes et des pensées destructrices pouvant aller jusqu’à la violence. Elle nuit considérablement à votre santé. Vous devriez donc pratiquer l’expulsion de l’émotion assez régulièrement, et si possible même, une fois par jour. Je vais donc vous présenter ici une gestuelle qui permet de libérer efficacement la colère par le cri. Voici les différentes étapes de la gestuelle d’expulsion des émotions, suivie par des illustrations de la séquence de mouvements à réaliser :

  • Tout d’abord, choisissez un lieu où vous pourrez crier tout votre soûl à votre aise : une foret, un bois, une pièce bien isolée… Cette condition est importante car si vous avez peur d’être entendus et de déranger, vous bloquerez spontanément l’expression de votre émotion.
  • Mettez-vous en position : debout, laissez vos bras retomber naturellement sur les côtés et vos mains pendre vers le sol.
  • Avec vos mains, vous allez tout d’abord former une sorte de panier: paumes des mains vers le ciel, joignez le bout de vos doigts, comme sur la première illustration ci-dessous. Placez ce panier sous le nombril.
  • Fermez les yeux puis prenez quelques inspirations, longues et profondes. Inspirez et expirez lentement, le plus profondément possible, trois à cinq fois.
  • Pendant que vous pratiquez cette respiration, amenez votre attention intérieure sur votre ventre (en particulier l’estomac) et prenez conscience de tout ce qui s’y passe : sentez-vous, de la même façon que dans l’exercice précédent, une masse compacte ? Une boule d’émotion ? Que percevez-vous exactement ? De la colère, de la rage, du désespoir, de la tristesse, de la souffrance, une envie de pleurer ou plutôt de hurler ? Du stress, de l’angoisse, de la peur ? Une pression ? Des impatiences ? Une oppression ?
  • Prenez le temps de bien sentir les choses, faites un état des lieux précis et détaillé.
  • À chaque fois que vous percevez une émotion, une sensation, placez-la en imagination dans votre panier. Déplacez par un effort de l’intention, cette énergie de votre ventre, de votre estomac, de votre plexus solaire, jusque dans votre panier.
  • Une fois que vous l’avez bien rempli, entreprenez de remonter le panier très doucement. Faites passer lentement vos deux mains devant l’estomac, le plexus solaire, la poitrine, la gorge… sans jamais les ouvrir ou en laisser échapper le précieux contenu. Continuez de sentir toute la charge énergétique et émotionnelle que vous y avez déposé. Visualisez-la pendant toute la remontée.
  • Lorsque vous parvenez à la poitrine, prenez de l’élan, accélérez votre mouvement, passez devant la gorge et expulsez avec tout votre corps les émotions et énergies en un cri puissant, profond, et long, le plus long possible. Attention, ne bloquez pas le cri dans votre gorge ou dans votre tête. Criez avec vos tripes, allez chercher votre cri très loin, très profond.
  • Recommencez cette opération deux autres fois au minimum, jusqu’à expulsion complète de votre colère et des émotions rencontrées. N’arrêtez pas tant que vous n’aurez pas senti un soulagement réel et complet, et si cela « bloque » ou que l’émotion ne sort que par « morceaux », recommencez. Le cri doit être le plus libre possible. Il est également fréquent d’éclater en sanglots au cours de l’expulsion ou tout à la fin, c’est excellent ! Ne retenez rien, laissez vos larmes jaillir et couler jusqu’à ce qu’elles s’arrêtent d’elles-mêmes. Vous devriez ressentir un grand moment d’apaisement.

Vous pouvez (et devriez) utiliser cette technique tous les jours ! C’est une question d’hygiène mentale, vous verrez à quel point le corps et l’esprit en ont besoin et vous remercierons.

De la même manière je vous recommande de pratiquer toute forme d’expression de la colère :

  • parler, exprimer les choses à la personne concerner
  • pleurer spontanément
  • écrire, cracher sur le papier tout ce qui ne va pas puis jeter le papier
  • dessiner

3. Le nettoyage énergétique avec les plantes sacrées purgatives

Comme je l’explique dans mon précédent article, il existe différents types de colère : la colère motivée (instinctive et intuitive), la colère karmique (transmise), la colère traumatique (résidu d’un trauma, d’une agression), la colère liée à la peur, la colère occulte (provoquée par des esprits ou entités négatives). Ce sont les principales catégories de colère que j’ai pu rencontrer dans ma pratique thérapeutique. Pour en savoir plus, je vous invite à lire l’article complet.

Avant tout, je vous disais dans cet article que la colère est d’abord une énergie, une matière subtile et invisible certes, mais bien réelle. Et elle est particulièrement tenace ! Celle-ci ne se résorbe pas et résiste au temps. Il est impossible de venir à bout de certaines forme de colère par la méditation, par l’expulsion (crier), le pardon ou l’auto suggestion positive (reprogrammation mentale). Ces techniques peuvent néanmoins vous soulager ponctuellement et vous apporter vraiment plus de bien-être si vous les pratiquez régulièrement afin de « décharger » votre trop plein émotionnel. Mais si vous souhaitez atteindre les racines de votre colère et guérir en profondeur, cela ne suffira pas, et pour cause : les colères d’origine karmique et traumatique sont des masses énergétiques incrustées dans le corps énergétique, elles vibrent en permanence et polluent l’esprit, les pensées, les émotions, les faits et gestes, à chaque instant. Pour venir à bout de cette « matière » malsaine et toxique, il va falloir libérer le corps énergétique de ce poison à travers un nettoyage énergétique profond.

Qu’est-ce que le corps énergétique ?

Le corps énergétique est une magnifique architecture lumineuse, un circuit énergétique riche et complexe, composée de millions de filaments ramifiés qui englobent toute la surface du corps humain et distribuent l’énergie vitale. Doté d’une conscience infiniment vaste, le corps énergétique distribue une quantité astronomique d’informations et répartit les nombreux bienfaits de l’énergie vitale à travers tout le corps et l’esprit. Ses canaux d’irrigation se concentrent en des centres énergétiques plus denses et particulièrement actifs : les fameux chakras.

Celui-ci contient toutes les informations qui forment notre identité physiologique, mentale et spirituelle : conditionnements, traumas, mémoires des vies antérieures, karma, maladies héréditaires, potentiel énergétique, facultés spirituelles… Malheureusement ces données représentent autant de facteurs de déclenchement de maladies. Par exemple, le “mauvais” karma compromet notre équilibre et notre santé en générant toute sorte de maladies, blocages et comportements toxiques. De même, les agressions, en particulier de nature sexuelle, laissent des séquelles dans le corps énergétique, elles déposent des matières malsaines qui empoisonnent l’organisme et la psyché et créent de sérieux blocages à l’épanouissement individuel. C’est pourquoi il est essentiel de purifier le corps d’énergie grâce à un nettoyage énergétique profond qui va cibler et éliminer concrètement les matières et mémoires indésirables.

Les plantes chamaniques

De ma propre expérience, l’action des plantes chamaniques purgatives est incontournable car celles-ci ont justement la faculté de cibler et de rejeter hors du corps les éléments pathogènes de façon concrète, à travers le mécanisme naturel du vomissement. Ce terme peut faire peur mais à l’origine, le vomissement a pour but de protéger l’organisme contre l’ingestion de substances toxiques. Lors de la prise de plantes chamaniques, c’est ce même mécanisme qui s’active pour rejeter les matières pathogènes présentes dans le corps et l’esprit grâce à l’action purificatrice et purgative des plantes chamaniques. Vomir n’est pas sale, il s’agit au contraire d’un acte sain et salutaire. Et le corps nous remercie immédiatement tant nous nous sentons soulagés 🙂

Les plantes chamaniques possèdent une science du corps énergétique admirable. Elles ont pour vocation première de purifier et de guérir le corps et l’esprit. Elles identifient les blocages, les émotions toxiques, les mémoires pathogènes, les parasites énergétiques, les métaux lourds et les déchets du corps, les addictions… et les éliminent concrètement du corps et de l’esprit (il y a rejet de matières). Ainsi, les plantes guérisseuses restaurent en nous la clarté, la vitalité et l’équilibre. Associées à une bonne préparation du corps et de l’esprit, leur action bienfaisante est réellement exceptionnelle. Mais cette préparation est une phase extrêmement importante, sans quoi le traitement peut échouer ou s’avérer dangereux. C’est pour cette raison que nous avons mis en place une période d’accompagnement et de préparation psychologique et spirituelle à nos retraites thérapeutiques. Cela s’est imposé au fil des années et de notre pratique thérapeutique.

La qualité des accompagnateurs et leur expérience dans l’usage des plantes sacrées sont donc tout à fait essentielles.

Vous avez à présent de sérieux outils en main pour vous libérer de votre colère et des émotions qui nuisent à votre équilibre et épanouissement. Je vous souhaite donc une excellente pratique et de beaux moments de libération! N’hésitez pas à nous écrire pour partager vos vécus.

Iori

Développement personnel, Médecine énergétique, Psychologie, Santé corps et esprit,
, ,